Le nouveau programme de chirurgie de l’Hôpital Hôtel-Dieu offre un traitement de très haut calibre du cancer de la peau

L’Hôpital Hôtel-Dieu a mis en œuvre un nouveau programme de chirurgie micrographique de Mohs, grâce auquel les patients de notre région auront accès à un traitement de très haut calibre des cancers non mélanomateux complexes. L’Hôtel-Dieu est un de seulement 13 hôpitaux offrant ce type de chirurgie au Canada.

La chirurgie de Mohs est utilisée surtout pour traiter les deux cancers de la peau les plus répandus, soit le carcinome basocellulaire et le carcinome squameux. Elle est particulièrement utile pour traiter les cancers étendus et agressifs, qui risquent de réapparaître, dont les limites ne sont pas claires et qui se trouvent dans des parties du corps où il faut préserver le plus possible les tissus sains (p. ex., la tête, le visage et le cou).

La chirurgie de Mohs, qui a lieu en consultation externe sous anesthésie locale, est extrêmement précise. Le chirurgien retire de minces couches de peau où se trouve le cancer et les examine immédiatement à l’aide d’un microscope. Le chirurgien enlève la tumeur progressivement et retire uniquement ce qu’il faut de tissus pour que le pourtour de l’incision soit exempt de maladie, puis il répare la plaie de façon à la rendre la plus esthétique possible.

« Ce peut être une longue journée pour le patient, déclare la Dre Benvon Moran, qui pratique la chirurgie de Mohs. Toutefois, cette intervention permet de s’assurer que les pourtours de la zone chirurgicale sont exempts de maladie, ce qui accroît les chances de guérison et réduit la probabilité que le patient ait à subir une autre chirurgie. Le patient quitte l’hôpital en sachant que le cancer n’est plus là et que les tissus cutanés sains ont été préservés le plus possible. »

Le taux de guérison à la suite de la chirurgie de Mohs est excellent. Il est de 99 % pour le carcinome basocellulaire et de 97 % pour le carcinome squameux. Jusqu’à 15 interventions par semaine peuvent avoir lieu dans la nouvelle clinique de l’Hôpital Hôtel-Dieu, qui comprend trois salles d’opération et un laboratoire spécialisé.

« Comme le cancer de la peau est de plus en plus fréquent, il est essentiel de fournir les meilleurs traitements possible aux patients. La chirurgie de Mohs est une des méthodes les plus avancées pour retirer le cancer de la peau et reconstruire les zones touchées », déclare le Dr Michael Fitzpatrick, chef des affaires médicales et universitaires/médecin-chef à l’Hôpital Hôtel-Dieu.

« Ce programme chirurgical est unique en son genre dans la région. Il permet de fournir, au moment opportun, des soins spécialisés aux patients plus près de leur domicile, déclare Brenda Carter, vice-présidente régionale du centre de cancérologie du Sud-Est de l’Ontario à l’Hôpital général de Kingston. La chirurgie de Mohs est le genre de thérapie d’excellente qualité dont nos patients ont besoin et qu’ils s’attendent à recevoir. »

Le programme de chirurgie de Mohs fait partie de la nouvelle Division de la dermatologie inaugurée l’an dernier par le département de médecine à l’Université Queen’s. L’équipe de la Division, composée de trois dermatologues, fournit des soins dermatologiques avancés dans des cliniques spécialisées à l’Hôpital Hôtel-Dieu et au centre de cancérologie du Sud-Est de l’Ontario.

« Nous nous sommes engagés à mettre en place un vaste programme de dermatologie. Le programme de chirurgie de Mohs en est un élément essentiel, déclare le Dr Stephen Archer, chef du département. Nous savons qu’il est d’une très grande importance pour les personnes de la région ayant un cancer de la peau. De plus, il appuiera les efforts déployés dans notre division en matière d’excellence dans les soins cliniques dermatologiques, l’enseignement et la recherche. »

News Archive